Finir les en-cours…

C’est toujours bien de ne pas laisser des projets ni faits ni à faire traîner trop longtemps dans les placards. Et, pour s’y prendre avec méthode, commencer par achever les plus anciens.

En l’occurrence, pas les jupes commencées il y a 2 ou 3 ans qui attendent patiemment leur heure… mais plutôt ce que je croyais être un coupon hérité de ma belle-sœur (qui elle-même l’avait récupéré dans les placards de ma grand-mère), coupon qui une fois déplié s’est avéré être une robe déjà découpée, et probablement en liberty. Du moins dans un coton à fleur tout fin et tout doux.

P1100563 le tissu tel que je l’ai récupéré

Comme ma grand mère était d’une carrure à laquelle je n’oserais prétendre, c’est quelques généreuses tailles trop grand pour moi. Mais plutôt que de retoucher les découpes qu’elle avait faites (par pure piété filiale et non par flemme, bien entendu!), j’en ai fait une chemise de nuit.

Douce, légère, bien longue et confortable, avec de charmants motifs et des couleurs délicates, c’est décidément le sac à patate le plus raffiné que j’aie eu depuis longtemps. Cela dit, ceinturée, elle fait presque illusion!

Bref, quelques dizaines d’années plus tard, voilà un projet bouclé!

P1100564

 

 

Publicités
Cet article, publié dans couture, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s